Domaine Buzea

Domaine-Buzea-portrait.jpg
Domaine-Buzea-vignes.jpg
domaine-buzea-carte.png

Georgian Buzea
Créer l’originalité de père en fils

 

 

Présentation du domaine

Comment est né votre domaine ? Qui l'a fondé ? Quelles ont été vos motivations ?

Georgian Buzea – Le Domaine est né de la volonté d’un passionné : mon père, qui n’était pas dans le milieu du vin et a souhaité se reconvertir. Ayant toujours eu un attrait pour la nature, sa passion pour le vin l’a poussé à se lancer en 1997, pour une première récolte en 1998. Pour se lancer et se faire la main, il a loué des vignes déjà plantées quasiment centenaires à Lessy. Mais il savait déjà où il voulait planter : à Ancy-sur-Moselle, un endroit qui lui plaisait particulièrement. Il y a donc acheté, défriché et planté : un travail important qui a surtout bénéficié à la génération suivante. C’est une exploitation familiale avec le père, la mère, le fils. 

 

Quelle a été votre formation ?

GB – J’ai fait mes études de viticulture-œnologie en Alsace, à Rouffach et c’est en 2005 que j’ai commencé à travailler sur le Domaine.

 

Prestations œnotouristiques

Question tourisme : y a-t-il des prestations œnotouristiques proposées au Domaine ?

GB – Nous faisons des dégustations, des visites des vignes avec des formules de visite découverte et des « repas vignerons ». 

 

Projets

Quels sont vos projets pour le futur de votre exploitation ?

GB – J’aimerais diminuer la superficie de mon Domaine pour mieux me concentrer sur ce que j’ai, mais également mettre des moutons dans les vignes ! J’ai beaucoup d’idées, comme créer une nouvelle cuvée. Mais surtout, je souhaite continuer à créer un véritable art de vivre autour du vin.


Situation actuelle

Quelle est la superficie et la situation géographique de votre exploitation ?

GB – Elle fait environ 8 hectares et se situe à Ancy-Dornot et Novéant-sur-Moselle, nous avons laissé les vignes de Lessy pour nous concentrer sur la proximité.

 

Parlez-nous de votre production : quel type de produits sont commercialisés au Domaine ? Quel est votre volume de production, combien produisez-vous de bouteilles ?

GB – Mon volume de production est d’environ 30000 bouteilles. 
Question produits, on essaye d’être un Domaine original dans la conception de nos vins, de réaliser de vraies créations. Généralement nos vins sont légers en alcool, on essaye de faire des choses différentes, qu’il y ait quelque chose qui ressorte. On fait de l’auxerrois sec, mais aussi des vins doux, acidulés, un peu pétillants (comme le Frizzant d’été, reconnaissable à sa bouteille bleue emblématique). On fait des pinot gris un peu rose, des gewurtz ambrés, du riesling demi-sec, des rosés en assemblage, des pinots noir vendanges tardives, des vins des glaces. Je pars du principe que le vin doit être vivant, chaque vin est unique et possède son identité propre. On est là pour épater !
Au niveau des cépages, nous avons (par ordre de taille) de l’auxerrois, du pinot noir et gris, du gewurztraminer, du riesling, du pinot blanc, du müller-thurgau et du gamay.

 

Comment décririez-vous les trois vins que vous avez choisi de mettre en avant ?

GB – Le premier est le pinot noir « Croix de Lorraine ». D’un rouge très foncé, il a des notes de cerise noire, en bouche on a des tanins et il va très bien avec viande rouge et blanche.
Le deuxième est le « Frizzant d’été », le fameux vin à la bouteille bleue du Domaine ! C’est un cépage auxerrois, doux et acidulé, léger en alcool, subtilement pétillant sur le bout de la langue. Il est particulièrement adapté à l’apéritif, aux salades, aux desserts. Il a des notes de fruits blancs, de chocolat. Avec ce vin, on est toujours surpris ! 
Le troisième est le « Vingtage », décoré de l’épopée de Gilgamesh, cuvée unique créée pour les 20 ans du Domaine (1998-2018). Mise en vente en 2020, il y avait 1900 bouteilles en tout. C’est un vin moelleux, issu d’une sélection parcellaire avec rendement faible et un vieillissement sur lie fine et en barrique de fût de chêne. Il a des notes de miel et de mirabelle et persiste beaucoup en bouche. 

 

Création domaine : 1997

Implantation des vignes : Ancy-Dornot et Novéant-sur-Moselle

Superficie : 8 ha

Production : 30 000 btls/an

Cépages : Auxerrois, Pinot noir et gris, Gewurztraminer, Riesling, Pinot blanc, Müller-Thurgau et Gamay.

Terroir : -

Autres activités : -

Certification : -

www.domaine-buzea.fr

Lire la suite Réduire le texte
Domaine-Buzea-Pinot-Noir.jpg
Domaine-Buzea-Pinot-Noir.jpg

Domaine Buzea - Croix de Lorraine 

D’un rouge très foncé, il a des notes de cerise noire, en bouche on a des tanins et il va très bien avec viande rouge et blanche.

Domaine-Buzea-Frizzant-Ete.jpg
Domaine-Buzea-Frizzant-Ete.jpg

Domaine Buzea - Frizzant d’été

Le fameux vin à la bouteille bleue du Domaine. C’est un cépage auxerrois, doux et acidulé, léger en alcool, subtilement pétillant sur le bout de la langue. Il est particulièrement adapté à l’apéritif, aux salades, aux desserts. Il a des notes de fruits blancs, de chocolat. Avec ce vin, on est toujours surpris ! 

 

Domaine-Buzea-Cuvee-Vingtage.jpg
Domaine-Buzea-Cuvee-Vingtage.jpg

Domaine Buzea - Vingtage

Cuvée unique créée pour les 20 ans du Domaine (1998-2018). Mise en vente en 2020, il y avait 1900 bouteilles en tout. C’est un vin moelleux, issu d’une sélection parcellaire avec rendement faible et un vieillissement sur lie fine et en barrique de fût de chêne. Il a des notes de miel et de mirabelle et persiste beaucoup en bouche. 



Domaine-Oury-Schreiber-portrait.jpg

Domaine Oury Schreiber

Angelica Oury et Cédric Benoit,
la vie dans les vignes : une histoire de couple(s)

En savoir plus
Domaine-Buzea-portrait.jpg

Domaine Buzea

Georgian Buzea,
Créer l’originalité de père en fils

En savoir plus