Domaine Château de Vaux

Chateau-de-Vaux-portrait.jpg
Chateau-de-Vaux-cave.jpg
Chateau-de-Vaux-carte.jpg

Norbert MOLOZAY - Président de l'AOC Moselle depuis 3 ans

 

 

Présentation du domaine

Comment est né votre domaine ? Qui l'a fondé ? Quelles ont été vos motivations ?

Norbert Molozay – Mon épouse Marie Geneviève et moi-même avons repris l'activité fin 1999 début 2000. Je suis du Beaujolais et Marie est Messine, nous avions 29 ans et une volonté de faire notre propre vin, créer notre propre domaine. Le propriétaire du château de Vaux arrêtait son activité, nous avons eu un coup de cœur (ou était-ce une folie?) et nous nous sommes lancés dans l'aventure.

Au début il n'y avait que nous deux pour 4,5 hectares, aujourd'hui il y a 6 personnes travaillant dans notre exploitation (sans compter les saisonniers), qui compte désormais 15 hectares.

 

Quelle a été votre formation ?

NB – Marie est diplômée en oenologie à Dijon, moi d'une école viticole à Montpellier. Nous avons tous les deux fait nos études en viticulture. Nos parents étaient d'ailleurs aussi dans le milieu du vin : pour elle, négociants en vin, pour moi vignerons beaujolais.

 

Quelle est la situation géographique de votre exploitation ?

NB – Les 15 hectares se situent sur sept communes du Sud au Nord de la Moselle, avec des expositions assez différentes. Le côté viticulture se fait au château de Vaux, et depuis 2021, nous avons investi dans un nouveau bâtiment à Scy-Chazelles, qui est notre nouveau chai de vinification et également notre lieu de réception pour nos clients.

 

Parlez-nous de votre production : quel type de produits sont commercialisés au domaine ? Quel est votre volume de production, combien produisez-vous de bouteilles ?
NB – Nous commercialisons 16 vins/cuvées : rouge, rosé, blanc, méthode traditionnelle, ceci avec 8/9 cépages différents. En vins blancs : auxerrois, müller-thurgau, pinot gris, riesling. Pour les cépages rouges et rosés, nous avons du pinot noir et une petite proportion de gamay utilisé en assemblage pour faire du rosé.
En AOC, nous avons des vins blancs et rosés secs, ainsi que certains assemblages.

En terme de volume, nous en somme à 80 à 100 000 bouteilles par an.

Nous sommes en bio depuis 2010 et exportons environ 10% de nos produits.

 

Comment décririez-vous les trois vins que vous avez choisi de mettre en avant ?

NB – Le premier est le Septentrion, un assemblage de trois cépages, les trois plus importants en Moselle : l'auxerrois, le müller-thurgau et le pinot gris. Je l'ai choisi car je crois que le Domaine s'est en quelques sorte fait connaître grâce à celui-ci et que l'on a réussi à attirer un peu l'attention des gens sur le vin de Moselle. C'est un vin riche et opulent, élevé en fût de chêne.

Le deuxième s'appelle Maddalena, un 100% müller-thurgau, il provient d'une vieille vigne, élevé en fût de chêne de Moselle. C’est une expression assez particulière, assez originale du müller-thurgau. C'est une cuvée variante de ce type de cuvée, plus puissant, concentré, gastronomique et surprenant.

Le troisième c'est Les Clos, un pinot noir. C'est assez surprenant car lorsque l'on entend Moselle on pense « vin blanc », alors que 30% du territoire produit du vin rouge, de façon assez atypique pour cette zone géographique. Notre terroir est idéal pour les vins blancs mais également pour les vins rouges. C'est un pinot surprenant, qui possède une belle densité, concentration, une belle couleur. Il a été vinifié 16 à 18 mois en barrique, et n'a rien à envier à certains vins de Bourgogne.

 

Question tourisme : y a-t-il des prestations œnotouristiques proposées au domaine ?

NB – On reçoit des groupes de 10 à 40 personnes, à qui on fait visiter la cave, la cuverie de vinification, le chai à barriques, le Domaine. Et cette visite est suivie d'une dégustation.
Ce sont souvent des touristes, français ou étrangers, par exemple de passage à Metz, intéressés par une découverte des vignobles mosellans. Pour les Français nous en avons toute l'année et pour les touristes étrangers, surtout pendant les trois mois d'été (juin, juillet, août).

 

Et pour finir, quels sont vos projets pour le futur de votre exploitation ?

NB – Cela fait 20 ans que l'on a commencé, 10 ans qu'on est passé en bio, nous avons changé de bâtiment, tout est implanté. Maintenant on est au top. Bien sûr, si nous avons de jolies opportunités, on ne s'empêchera pas de planter encore quelques vignes, mais mon projet pour les années futures est de bénéficier des investissements faits. Je considère que je suis vraiment dans l'aboutissement du travail accompli.

Création domaine : 1999

Implantation des vignes : Scy-Chazelles, Lessy, Jussy, Vaux, Dornot, Arnaville et Vic-sur-Seille

Superficie : 15 ha

Production : 100 000 btls/an

Cépages : Auxerrois, Müller-Thurgau, Pinot gris, Riesling, Gewurztraminer, Pinot Blanc, Chardonnay, Pinot Noir, Gamay

Terroir : terrasses pierreuses et des sols plus argileux

Autres activités : oenotourisme

Certification : Bio et Demeter

www.chateaudevaux.com

Lire la suite Réduire le texte
Molozay-Septentrion.jpg
Molozay-Septentrion.jpg

Molozay - Septentrion

Uun assemblage de trois cépages, les trois plus importants en Moselle : l'auxerrois, le müller-thurgau et le pinot gris.

Un vin riche et opulent, élevé en fût de chêne.

Molozay-Maddalena.jpg
Molozay-Maddalena.jpg

Molozay - Maddalena

100% Müller - Thurgau.

Une cuvée plus puissante, concentrée, gastronomique et surprenante.

Molozay-Les-Clos.jpg
Molozay-Les-Clos.jpg

Molozay - Les Clos

Pinot Noir.

Surprenant, qui possède une belle densité, concentration & une belle couleur.

Vinifié 16 à 18 mois en barrique



Domaine-du-Stromberg-portrait.jpg

Domaine du Stromberg

Jean-Marie Leisen,
Quatre générations de faiseurs d’alcools

En savoir plus
Domaine-Enivrance-portrait.jpg

Domaine Enivrance

Nicolas Pieron,
une philosophie nature au service du goût

En savoir plus