Domaine des Coteaux de Dornot

Domaine-des-Coteaux-de-Dornot-portrait.jpg
Domaine-des-Coteaux-de-Dornot-vignes.jpg
domaine-dornot-carte.png

Patrice Bert
L’amour du travail bien fait en famille

 

 

Présentation du domaine

Comment est né votre domaine ? Qui l'a fondé ? Quelles ont été vos motivations ?

Patrice Bert – Dans les années 90, mon papa projeta de faire renaître la viticulture à Dornot. Pour cela, il se lança dans l’acquisition de parcelles à flanc de Côteaux. Ce travail de fond fut le préalable nécessaire à la réalisation de ce projet ambitieux.

Dès 2000, je le rejoignis et ces terres vouées aux futures vignes, furent travaillées, aplanies, modifiées afin d’accueillir les jeunes plants.

2001 marqua le réel départ de notre aventure avec la plantation de cépages Pinot Noir et Pinot Gris, dans le respect des traditions viticoles, avec la volonté de donner le temps aux ceps d’atteindre une certaine maturité.

À l’automne 2004, le vignoble offrit ses premiers fruits pour donner naissance au premier millésime sorti de nos cuves en 2005.

Prometteur et réjouissant, ce premier cru nous donna l’envie d’agrandir l’exploitation et ce dès 2005 par la plantation d’un demi-hectare supplémentaire en Pinot Noir et Pinot Blanc ; puis en 2012 par un hectare en Pinot Gris, Auxerrois et Chardonnay.

Au printemps 2015, la construction d’une cave dernière génération fut entreprise : un chantier de trois ans, des efforts soutenus mais un outil de production unique. 


À la base, j’ai toujours eu une vraie envie de créer une entreprise avec mon papa et de concevoir un produit, nous avions une vraie curiosité sur la conception du vin. 
Marcel, mon papa, aujourd’hui à la retraite, était en partie agriculteur. Nous sommes une entreprise familiale de polyculture et sommes tous les deux pluriactifs, ce qui a été une excellente base pour créer un domaine viticole où se mêlent passion, implication personnelle, professionnalisme et persévérance. 

Le travail est artisanal, réalisé en famille, avec une participation des plus jeunes. Mes enfants adorent que leur papa soit viticulteur, ils sont conscients et fiers de ce que l’on réalise. Pour la petite anecdote, mon fils Hugo m’aidait déjà à faire des bouteilles à l’âge de 3 ans ! Avec mon fils et ma fille, nous avons créé les étiquettes de vin. Chaque enfant a choisi son signe : pour Hugo c’est le signe de l’infini sur la cuvée Nuances ; pour Nina, le signe de la paix sur la cuvée Opus. 

 

Quelle a été votre formation ?

PB – J’ai fait plusieurs formations et stages dans d’autres domaines viticoles. Il a fallu beaucoup de travail pour réussir à créer le domaine.

Au final, c’est la recherche de l’excellence qui a fait du Domaine ce qu’il est.

 

 

Prestations œnotouristiques

Question tourisme : y a-t-il des prestations œnotouristiques proposées au Domaine ?

PB – Nous organisons des visites dans les vignes, à la cave, ainsi que des dégustations. La présentation du domaine est variable, elle peut durer de 30 minutes à plusieurs heures.
L’accueil est sur rdv et à la carte, adapté aux visiteurs. Notre caveau de dégustation peut accueillir un public de particuliers ou de professionnels, notamment restaurateurs, toujours très enthousiaste. La prise de rendez-vous se fait en direct, et parfois via l’office de tourisme. 
Pour les grands groupes (au-dessus de 20 personnes), nous proposons des mets pour accompagner nos vins.

Petites anecdotes, toujours dans l’esprit de famille : mon père avait des chevaux et des vaches, et les enfants adoraient aller les voir pendant les visites. Aussi, mes enfants expliquent souvent à ceux des visiteurs comment se passe le métier de leur papa et de leur grand-père avec leurs mots à eux. 

 

Projets

Quels sont vos projets pour le futur de votre exploitation ?

PB – Nous sommes en phase de réflexion et de développement sur de nombreux sujets, dans beaucoup de domaines. Nous avons envie d’agrandir la surface du vignoble, de créer de nouvelles cuvées, d’imaginer de nouveaux projets autour du vin, en interne et en externe. Mille idées fourmillent, le tout est de faire les bons choix. 

Après tout, comme j’aime à le dire, « la vie vaut d’être vécue si on la vit comme un rêve ». J’aime aussi citer Gandhi : « Be the change you wish to see in the world » : soit le changement que tu souhaites voir dans le monde.


Situation actuelle

Quelle est la superficie et la situation géographique de votre exploitation ?

PB – Situées sur les hauteurs de Dornot, surplombant les bords de la Moselle, les vignes bénéficient d’un ensoleillement idéal pour notre région, permettant aux fruits d’atteindre leur maturation dans l’attente des vendanges.

 

Parlez-nous de votre production : quel type de produits sont commercialisés au Domaine ? Quel est votre volume de production, combien produisez-vous de bouteilles ?

PB – Nous produisons environ 17000 bouteilles par an. Il s’agit de pinots gris, blanc, noir. 

De vrais nectars qui permettent aux gens de passer un excellent moment dans l’instant présent.


Comment décririez-vous les trois vins que vous avez choisi de mettre en avant ?

PB – Parmi ces trois vins, il y a les deux vins dont les noms ont été choisis avec la complicité de mes enfants.

Ces trois cuvées peuvent s’apprécier au naturel, lors d’un apéritif. Leurs arômes se suffisent à eux-mêmes.

Nuances : c’est un assemblage de cépages d’auxerrois et de pinot blanc. C’est la cuvée de mon fils Hugo, qui a choisi avec moi le symbole de l’infini. L’infini des belles choses, de l’amour, des choses bien faites en famille.
Ce vin est limpide, lumineux, d’une teinte or intense. Le nez révèle des fleurs blanches, pêches et violettes. Le palais est souple et ample, avec des notes acidulées de citron. Il se déguste avec fruits de mer, poissons ou encore un steak tartare.


Opus : la cuvée de ma fille Nina, dont l’étiquette présente le signe de la paix.
Lumineux également, il présente une robe jaune ambre. Le nez est d’une grande complexité aromatique, avec des notes fumées, d’abricot et de miel. Le palais est généreux, gourmand, avec une fraîcheur qui laisse apparaître des notes de fruits jaunes et d’épices. A déguster avec des asperges au saumon, une blanquette de veau…


Pinot noir réserve rouge. : ce vin possède une teinte brillante de rubis profond. Le nez, généreux, dévoile des arômes de groseilles, mûres et airelles. La bouche, soyeuse, fait également penser à des fruits rouges auxquels s’ajoutent cerise griotte et réglisse. A déguster avec une salade de bœuf à la thaïlandaise, une pierrade, un buffet de fromages ou de charcuteries.

Création domaine : 2000

Implantation des vignes : Dornot

Superficie : -

Production : 17 000 btls/an

Cépages : Auxerrois, Pinot noir, gris et blanc, Chardonnay.

Terroir : -

Autres activités : -

Certification : -

voir la page Facebook

Lire la suite Réduire le texte
Domaine-Coteaux-de-Dornot-Nuances-blancs.jpg
Domaine-Coteaux-de-Dornot-Nuances-blancs.jpg

Domaine des Coteaux de Dornot - Nuances

C’est un assemblage de cépages d’auxerrois et de pinot blanc. C’est la cuvée de mon fils Hugo, qui a choisi avec moi le symbole de l’infini. L’infini des belles choses, de l’amour, des choses bien faites en famille.
Ce vin est limpide, lumineux, d’une teinte or intense. Le nez révèle des fleurs blanches, pêches et violettes. Le palais est souple et ample, avec des notes acidulées de citron. Il se déguste avec fruits de mer, poissons ou encore un steak tartare.

Domaine-Coteaux-de-Dornot-Opus.jpg
Domaine-Coteaux-de-Dornot-Opus.jpg

Domaine des Coteaux de Dornot - Opus

La cuvée de ma fille Nina, dont l’étiquette présente le signe de la paix.
Lumineux également, il présente une robe jaune ambre. Le nez est d’une grande complexité aromatique, avec des notes fumées, d’abricot et de miel. Le palais est généreux, gourmand, avec une fraîcheur qui laisse apparaître des notes de fruits jaunes et d’épices. A déguster avec des asperges au saumon, une blanquette de veau…

Domaine-Coteaux-de-Dornot-Pinot-Noir.jpg
Domaine-Coteaux-de-Dornot-Pinot-Noir.jpg

Domaine des Coteaux de Dornot - Pinot Noir

Ce vin possède une teinte brillante de rubis profond. Le nez, généreux, dévoile des arômes de groseilles, mûres et airelles. La bouche, soyeuse, fait également penser à des fruits rouges auxquels s’ajoutent cerise griotte et réglisse. A déguster avec une salade de bœuf à la thaïlandaise, une pierrade, un buffet de fromages ou de charcuteries.



Domaine-Dietrich-Girardot-portrait.jpg

Domaine Dietrich-Girardot

Véronique et Denis Dietrich,
derrière le verre de vin : une découverte passionnée

En savoir plus
Domaine-de-la-Joyeuse-portrait.jpg

Domaine de la Joyeuse

Daniel Stapurewicz,
la fierté de créer un vignoble de qualité

En savoir plus