Domaine Oury Schreiber

Domaine-Oury-Schreiber-portrait.jpg
Domaine-Oury-Schreiber-vignes.jpg
domaine-oury-carte.png

Angelica Oury et Cédric Benoit
La vie dans les vignes : une histoire de couple(s)

 

 

Présentation du domaine

Comment est né votre domaine ? Qui l'a fondé ? Quelles ont été vos motivations ?

Angelica Oury – La naissance de ce Domaine, c’est une histoire de couple. Un couple aventurier qui a osé faire beaucoup de choses. Mon père, Pascal Oury, était le vigneron champenois qui a été le premier à planter des vignes sur le coteau de Bassu. J’ai grandi là-bas et ait fait des vendanges en Champagne avec mes parents qui y ont construit leur cave. Mon père venait souvent en Lorraine pour voir des amis et comme il aimait découvrir de nouveaux endroits, il visitait les coteaux de Moselle et a découvert l’histoire viticole d’ici.
La famille a donc déménagé et a monté son vignoble dans la région.
Nous avons commencé avec 50 ares, provenant des anciennes vignes de la famille Jaspard, nos premiers vins datent de 1991. L’objectif de mon passionné de père était de faire reconnaitre la qualité des vins de Moselle malgré les années difficiles et la pluie.
Chaque année, nous plantions des parcelles et j’ai monté les murs de notre cave avec mes parents en 1994. Mes vacances c’était la vigne, la vigne et la vigne... et les étiquettes ! Ma rencontre avec Cédric s’est d’ailleurs fait dans le Sud,... pendant le travail dans les vignes.
A la disparition de mon père, à peine 6 mois après notre arrivée en Moselle, j’ai repris l’exploitation comme une évidence. C’était comme si le cœur du Domaine s’était éteint, mais nous devions résister. Nous étions un peu comme des bateaux dans la tempête pendant un temps mais nous sommes parvenus à conserver la qualité de nos vins et de notre travail. Nous avons beaucoup été aidés par Bernard Grandidier pour cette reprise difficile. On apprend encore, chaque année. Nous essayons de faire découvrir les vins de Moselle, qui attirent une vraie curiosité.
Les personnes phares à y travailler actuellement sont moi-même, Cédric, un salarié (Julien) et nous avons une apprentie pendant un an (Alix).

 

Quelle a été votre formation ?

AO – J’ai fait un BTS viticulture-œnologie à Beaune et ai largement bénéficié d’une formation familiale grâce à la passion de mon papa. J’étais aussi au lycée viticole de Macon. Je savais dès le début que je voulais faire ce métier. J’ai arrêté mes études pour bosser dans les vignes pendant 9 ans dans le Languedoc.
De son côté, Cédric est un autodidacte, son premier métier était chevrier.

 

Prestations œnotouristiques

Question tourisme : y a-t-il des prestations œnotouristiques proposées au Domaine ?

AO – Nous faisons des dégustations, des portes ouvertes et des événements que nous communiquons sur le site internet.
Après je m’adapte sans cesse mais ma vie c’est plus les vignes que l’œnotourisme. Je suis très concentrée sur la vinification. Je souhaite que mes bouteilles voyagent en France, en Europe.

 

Projets

Quels sont vos projets pour le futur de votre exploitation ?

AO – Avec toutes ces années dans les vignes, elles sont un peu comme mes enfants. Pour le moment elles me conviennent, nous n’avons pas le souhait de nous agrandir. Nous voulons continuer à nous développer dans le bio, rester près de nos vignes et continuer de vivre avec elles, leur apporter toute notre attention.

 

Situation actuelle

Quelle est la superficie et la situation géographique de votre exploitation ?

AO – En tout nous avons 9 hectares. Nos parcelles sont divisées en trois coteaux : à Vezon et sur la côte de Lorry qui surplombe le village. Nous aimons beaucoup les environnements diversifiés (forêt, vergers, prairies) et préservés.


Parlez-nous de votre production : quel type de produits sont commercialisés au Domaine ? Quel est votre volume de production, combien produisez-vous de bouteilles ?

AO – Les cépages majoritaires sont l’auxerrois, le pinot noir et le pinot gris. Mon père était un créateur qui a toujours fait des vins effervescents, il est donc logique que nous en commercialisions, notamment le Henri II (appelé ainsi car mon père adorait l’Histoire).

 

Comment décririez-vous les trois vins que vous avez choisi de mettre en avant ?

AO – Le premier est « Les 4 éléments », il a été créé spécialement pour la première année de l’AOC Moselle, cette cuvée a 10 ans. C’est un assemblage sec et minéral de pinot gris et d’auxerrois.
Le deuxième est le « Scintilla » : c’est un auxerrois à 100%, vinifié en fût. Il est boisé, puissant, riche et a beaucoup de caractère, son raisin vient de vignes plantées en 2013. On avait aussi créé un vin rouge appelé ainsi dans le Languedoc et ça m’a amusée de faire un vin de Moselle avec ce nom. L’histoire ne se termine jamais, on peut toujours continuer à la faire vivre.
Le troisième, « Les Ramponnés », date de 2020. C’est un pinot noir qui vient du territoire de Lorry, un lieu-dit, un beau coteau bien exposé qui a des vignes très qualitatives. Les vins provenant de ces vignes sont toujours profonds et puissant grâce au territoire. On est vraiment dans le cœur de l’AOC : ce moment où le vin est l’expression de la qualité du lieu.

Création domaine : 1991

Implantation des vignes : à Vezon et
sur la côte de Lorry

Superficie : 9 ha

Production : -

Cépages : Auxerrois, pinot noir et gris

Terroir : -

Autres activités : -

Certification : -

ouryschreiber.fr

Lire la suite Réduire le texte
Domaine-Oury-Schreiber-4-elements.jpg
Domaine-Oury-Schreiber-4-elements.jpg

Domaine Oury-Schreiber - Les 4 éléments

Créé spécialement pour la première année de l’AOC Moselle, cette cuvée a 10 ans.
C’est un assemblage sec et minéral de pinot gris et d’auxerrois.

Domaine-Oury-Schreiber-Scintilla.jpg
Domaine-Oury-Schreiber-Scintilla.jpg

Domaine Oury-Schreiber - Scintilla

Un auxerrois à 100%, vinifié en fût. Il est boisé, puissant, riche et a beaucoup de caractère, son raisin vient de vignes plantées en 2013.

Domaine-Oury-Schreiber-Rampones.jpg
Domaine-Oury-Schreiber-Rampones.jpg

Domaine Oury-Schreiber - Les Ramponés

C’est un pinot noir qui vient du territoire de Lorry, un lieu-dit, un beau coteau bien exposé qui a des vignes très qualitatives. Les vins provenant de ces vignes sont toujours profonds et puissant grâce au territoire. On est vraiment dans le cœur de l’AOC : ce moment où le vin est l’expression de la qualité du lieu.



Domaine-Enivrance-portrait.jpg

Domaine Enivrance

Nicolas Pieron,
une philosophie nature au service du goût

En savoir plus
Domaine-Maujard-Weinsberg-portrait.jpg

Domaine Maujard Weinsberg

François Maujard,
une exploitation en « puzzle de vignes »

En savoir plus